Expertises et travaux

Quelque soit la nature de votre litige (amiable ou pas), le rapport d'expertise sera un support concret et fiable pour vos démarches.

DEVIS

 

Les devis révèlent beaucoup d’informations concernant l’entreprise (ancienneté, type de structure, comptes…) qui peuvent rassurer ou alerter sur la pérennité de la société.

Par exemple les références de l‘assurance doivent être, entre autres, obligatoirement indiquées, de même que les coordonnées d’un éventuel médiateur

Un devis signé est un contrat. En cas de litige, il faut être prudent si la volonté est de le rompre. Il faut respecter strictement les procédures au risque de voir la situation se retourner contre soi (même si pas fautif).

Les règles du contrat doivent être clairement définies (descriptif et limites des travaux, délais, règlements, pénalités éventuelles…)

Important : aucune règle sur les règlement n’est figée. Nous conseillons de réduire au maximum l’acompte de début. Si l’entreprise exige un montant important, c’est peut-être quelle est en défaut de trésorerie. Danger. Privilégiez les règlements au fil de l’avancement des travaux.

ECRIRE

Même si vous vous entendez parfaitement bien avec votre entrepreneur laissez des écrits pour tout changement décidé par rapport au devis.

De même si l’entreprise effectue des modifications elle doit impérativement vous en informer au préalable par écrit…. et vous devez l’accepter toujours par écrit. Une lettre recommandée est idéale mais un mail peut suffire.

PAIEMENTS

 

Votre entreprise vous réclame des règlements que vous jugez prématurés par rapport à l’avancement des travaux. Méfiez-vous, cela peut-être un signe de manque de trésorerie.

De même, l’entreprise ne peut pas stopper les travaux pour de défaut de règlement. Elle doit avoir au préalable respecté une procédure de réclamation. Ne cédez pas au chantage! Les travaux sont avancés, alors vous payez…pas l’inverse.

MALFAÇONS & NON-CONFORMITÉS

Vous avez des doutes, vous constatez des malfaçons ou les travaux ne sont pas conformes au devis. Si vous ne l’acceptez pas, demandez (par écrit) des explications. La (non) réponse de votre entrepreneur vous indiquera le ton à adopter et la suite à donner à vos relations.

Même si vous êtes bricoleur, vous êtes un Non Sachant vis à vis de votre entrepreneur et de la loi. Vous devez absolument tout comprendre de ce qui a été fait chez vous. L’entrepreneur doit s’exprimer avec des termes accessibles. Attention aux références systématiques au normes (DTU).

L’entrepreneur doit respecter les fameuses normes et doit aussi réaliser les travaux « de son mieux ». Ce sont les règles de l’art.

Vous êtes en droit de lui demander de corriger ses malfaçons et/ou non-conformités. S’il refuse, il vous faudra hausser le ton.

Les faits ou le manque d’habitude font qu’il est souvent difficile de respecter l’ensemble de ces règles. Cela ne signifie pas que, en cas de litige, vous soyez désarmés

Vous devrez pour commencer certainement effectuer une expertise technique indépendante afin de « prouver officiellement que vous avez raison ».

Cette expertise sera le support à toutes vos démarches de réclamations.